Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rally The World

Rechercher

Rubriques

29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 04:28
Alonso repart de Monaco avec 10 points de plus, Renault avec 13Fernando Alonso a franchit la ligne d'arrivée du Grand Prix de Monaco en vainqueur. Il empoche ainsi sa première victoire dans les rues de Monaco et la 4ème d'une saison très jaune et bleue.

Parti de la pôle position, le pilote espagnol prend un départ impeccable et devance Raïkonnen (McLaren Mercedes) et Webber (Williams Cosworth) à l'issue du premier tour.

Le départ d'Albers n'est pas aussi brillant puisqu'il se rabat immédiatement (et bêtement) sur Monteiro, son co-équipier, l'obligeant à heurter le rail de sécurité. Les deux pilotes sont forcés de repasser par les stands, l'un pour changer de museau et l'autre pour écoper d'une pénalité. Dommage pour Midland.

Schumacher s'élance de la voie des stands et met le paquet dès le début en dépassant son co-équipier et les Super Aguri de Montagny et Sato. Quelques tours plus tard, il se permet même une belle passe sur la Honda de Button.

Au 22ème tour, Kimi Raïkonnen inaugure la première série des ravitaillements. Il est imité le tour suivant par Alonso. Après ces deux arrêts au stand, Alonso devance toujours Raïkonnen et Webber.

Après seulement 25 tours de course, Schumacher et sa Ferrari sont déjà remontés à la 14ème place, l'allemand est plus que motivé après l'évenement tragique des qualifications.

Alonso commence à baisser le rythme de course. Ses rivaux se rapprochent, à peine plus de 2 secondes le sépare de Montoya (McLaren Mercedes), alors 4ème.

A l'inverse, Fisichella est déchaîné. Il dépasse la Red Bull de Coulthard au virage du port et réalise la même manoeuvre sur Villeneuve un tour plus tard. Qui a dit que l'on ne pouvait pas doubler à Monaco !

Après 42 tours de course, Alonso et Raïkonnen sont toujours roues dans roues à moins de 2 secondes d'écart.

Coup de théâtre 6 tours plus tard, le moteur Cosworth de Mark Webber le contraint à l'abandon. Il occupait une prometteuse 3ème place. La monoplace est mal placée et la Safety Car doit intervenir pour permettre aux commissaires de piste d'évacuer la voiture.

Un malheur peut en cacher un autre et c'est Kimi Raïkonnen qui en est victime quelques mètres plus loin, le moteur Mercedes part en fumée. Très déçu, le finlandais préfèrera rejoindre ses amis sur son bateau plutôt que de retourner aux stands pour remercier ses mécaniciens et ses ingénieurs, qui, ne l'oublions pas travaillent jours et nuits sur sa voiture.

Au 54éme tour, Nico Rosberg se loupe et termine sa course dans le rail de sécurité. La déception de Franck Williams doit être énorme car ses deux voitures étaient en passe de ramener de précieux points, voire de terminer sur le podium.

A 20 tours de l'arrivée, le podium est composé d'Alonso, Montoya et Barrichello. Mais ce dernier doit repasser une fois par les stands.

Petite frayeur pour Montagny au 62ème tour, la Midland de Monteiro rentre au contact avec la Super Aguri mais les deux pilotes peuvent continuer. Cependant, le diffuseur de la voiture de Franck n'est pas au mieux de sa forme.

Quelle déception pour Trulli, sa Toyota rend l'âme à seulement 6 tours de l'arrivée. Le pilote italien occupait une superbe 3ème place.

Histoire de marquer le coup, Schumacher signe le record du tour au 75ème passage.

Loin devant, Alonso termine sa course tranquillement devant les yeux rivés du PDG de Renault, Carlos Ghosn, qui a fait le déplacement pour l'occasion.
Montoya et Super Coulthard (en référence à sa magnifique cap de Superman) terminent respectivement à la  2ème et 3ème position. Un bel hommage à Edouard Michelin, décédé en fin de semaine, que ce podium 100% Michelin.

Coup de chapeau à notre pilote national qui termine, certes dernier, mais qui voit son premier drapeau à damiers de sa longue (?) carrière. Son co-équipier, lui,  a abandonné pendant la course.

En revanche, la course de Felipe Massa déçoit puisqu'il termine 4 positions derrière Schumacher, qui possède le même matériel et s'élançait de la voie des stands. Le brésilien doit frapper fort lors des prochaines courses s'il ne veut pas subir la comparaison avec le septuple champion du monde. Ce n'est pas Rubens Barrichello qui lui dira le contraire !

Prochain rendez-vous avec la F1 dans 15 jours (10 & 11 juin) pour le Grand Prix de Silverstone en Angleterre.



Points attribués au GP de Monaco

Pilotes Points
Alonso 10
Montoya 8
Coulthard 6
Barrichello 5
M.Schumacher 4
Fisichella 3
Heidfeld 2
R.Schumacher 1
Ecuries Points
Renault 13
McLaren 8
Red Bull 6
Honda 5
Ferrari 4
BMW Sauber 2
Toyota 1














Classement général

Pilotes Points Variation
Alonso 64 =
M.Schumacher 43 =
Fisichella  27 +1
Raïkonnen  27 -1
Montoya  23 +1
Ecuries Points Variation
Renault 91 =
Ferrari 63 =
McLaren 50 =
Honda 29 =
BMW Sauber 14 =
Williams 10 =
Toyota 8 =
Red Bull 8 =

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Sarboraria - dans LBA
commenter cet article

commentaires

Ivan 05/06/2006 00:42

Hello from Brasil

@nne marie 29/05/2006 10:03

Belle course d'autant plus que mon chouchou a gagné: D'accord, heureusement que Schumi a été déclassé et est parti dernier tout en finissant 5em sinon...... Allez bizz et au prochain grand prix. @nne marie